Qu’est-ce que la maladie d’alzheimer ?

La maladie d’Alzheimer

La maladie d’alzheimer a été décrite pour la première fois en 1907 par le psychiatre allemand aloïs alzheimer en réalisant l’étude histopathologique du cerveau de sa patiente nommée auguste D, atteinte de démence.
Il mis en évidence la présence de deux types de lésions dans le cerveau, les plaques séniles et les dégénérescences neurofibrillaires. Il conclut à une maladie singulière du cortex cérébral.

La recherche a fait un bond dans la compréhension de la maladie, nous savons que le cerveau est constitué de neurones et qu’ils sont connectés entre eux pour former un vaste réseau. Ces connexions appelées synapses permettent de faire passer l’information d’un neurone à un autre.

Dans la maladie d’alzheimer dix à quinze ans avant l’apparition des premiers symptômes, des lésions
principales se forment dans le cerveau :

  • Les plaques séniles constituées de la protéine bêta amyloïdes.
  • Les dégénérescences neurofibrillaires constituées de la protéine TAU.

Comment se forme la plaques sénile à la surface des neurones ?

Il existe une grande protéine appelée APP.  Dans des conditions normales, l’APP est coupée à la surface des neurones et elle libère une protéine appelée bêta amyloïde. Cette protéine bêta amyloïde se dégrade ensuite
dans l’organisme.
Dans la maladie d’alzheimer il existe un déséquilibre, la protéine bêta amyloïde n’est plus bien régulée et elle se retrouve en trop grande quantité. Elle s’agrège alors sous forme de fibres insolubles qui forment les plaques séniles.

Comment se forment les dégénérescences neurofibrillaires ?

Lorsqu’un neurone communique avec un autre, un signal va du corps du neurone le soma, à la synapse pour transférer l’information. Ce signal passe à travers le squelette du neurone constitué de microtubules.
Si les microtubules sont stabilisés par la protéine TAU qui devient anormale dans la maladie d’alzheimer, elle est défectueuse et se détache des microtubules. De ce fait le squelette du neurone se dissocie, les neurones dégénèrent et les connections entre les neurones se perdent.

La protéine TAU anormale qui s’agrège dans le neurone forme des filaments, on dit alors que l’accumulation de ces filaments constitue la dégénérescence de roffit bruller. Elle provoque à terme la mort du neurone.

Comment se propagent ces deux lésions dans le cerveau ?

Les dégénérescences neurofibrillaires et les plaques séniles ne suivent pas le même chemin dans le cerveau, au cours du temps les dégénérescences neurofibrillaires se développent d’abord dans la région appelée l’hippocampe qui est essentielle à la mémoire et à l’apprentissage.
Elle se propage ensuite par un mouvement centrifuge à l’ensemble du cerveau, on observe alors une atrophie du cerveau ce qui provoque un dysfonctionnement global.
La progression de ces lésions correspond aux symptômes de la maladie, qui débute par les troubles de la mémoire puis des troubles du langage de reconnaissance et l’incapacité à exécuter des gestes.

Qu’en est il de la progression des plaques séniles ?

Elle est différente, les plaques séniles se propagent d’abord dans le cortex. Elles attaquent ensuite l’hippocampe puis elles se propagent à l’ensemble du cerveau par un mouvement centripète. Leur progression n’est pas liée aux symptômes de la maladie, mais de nombreuses questions restent encore sans réponse. Nous savons que la présence des deux lésions cérébrales est nécessaire pour développer la maladie d’alzheimer, car l’une ne va pas sans l’autre, mais qu’elle lésion arrive en premier, la dégénérescence neurofibrillaire ou les plaques séniles ? La réponse est encore discutée.

Plusieurs essais cliniques pour nettoyer le cerveau de ces plaques séniles ont échoué ! En effet cela ne suffit pas à éradiquer la maladie d’alzheimer. On pense maintenant que bien avant la formation des plaques séniles des petites formes de bêta amyloïde appelés les oligomères, seraient toxiques pour les neurones, en perturbant leur communication au niveau des synapses. Ces oligomères toxiques et leur accumulation dans les plaques séniles
seraient alors à l’origine des dégénérescences neurofibrillaires elles-même responsables des symptômes, mais le lien entre la protéine bêta amyloïde et la protéine TAU est encore mal compris.
Quel est le déroulement exact des mécanismes moléculaires qui amène au développement de la démence ?
Quel est le rôle de la génétique et des facteurs de risque environnementaux, dans la survenue de la maladie ?
La recherche scientifique est primordiale pour répondre à ces questions, grâce aux chercheurs on connaît de mieux en mieux la maladie d’alzheimer.
Une percée scientifique concernant la stabilisation des molécules redox ouvre de nouvelles voies et permet d’entrevoir des espoirs concrets pour éradiquer cette maladie dévastatrice.

Pour information, vous pouvez lire notre article sur la signalisation redox en cliquant ici et également sur les maladies en cliquant sur ce lien maladie neurodégénérative

Information importante :

Comprendre le fonctionnement de nos cellules et la fonctionnalité des molécules de signalisation redox est essentiel pour lutter contre le vieillissement et conserver notre santé le plus longtemps possible.

 

Les mitochondries et la signalisation redox

Le rôle des mitochondries

Le corps humain est une structure comprenant de 50 à 100 mille milliards de cellules dont chacune a une fonction précise à une place et un moment bien déterminé.Vos cellules sont admirables chacune d’elle est comme une grande ville qui grouille d’activités, nuit et jour chaque seconde de chaque minute de chaque heure de chaque jour, vos cellules sont au travail sans relâche afin de garder votre corps en bonne santé. Une fonction essentielle des cellules est de produire du carburant, ce carburant connu sous le nom d’ ATP est produit par des éléments cellulaires AP.

Les mitochondries

Les mitochondries sont tellement importantes pour la vie qu’il peut y avoir des milliers de ces petits travailleurs infatigables dans une seule cellule. En fait on estime que la moitié du poids sec de la cellule consiste en mitochondries, ses mitochondries ne se contentent pas de produire du carburant. Pour la cellule elles sont d’une importance capitale dans la signalisation et la coordination des activités cellulaires. A bien y penser donc cette fonction de signalisation est indispensable à la survie car elle est la base même de la croissance de la guérison et de la fonction immunitaire. Nous ne ferions pas long feu sans la capacité de communication et de coordination des activités cellulaires.

Le rôle des mitochondries dans ce système de communication consiste dans la production de molécules particulières appelées molécules de signalisation redox. Des milliards de celles ci sont produites chaque seconde ce qui est bien nécessaire car la vie ne pourrait pas continuer sans les molécules de signalisation redox. Nous en avons besoin pour protéger la santé de nos cellules, constater les menaces et les dégâts et réparer en conséquence les cellules touchées ou encore les remplacer le cas échéant.

Notre capacité de production de molécules de signalisation redox diminue malheureusement avec l’âge comme pour ces éraflures qui disparaissent vite chez un enfant, mais n’en finissent pas de guérir chez une personne âgée. C’est simple les cellules de la personne âgée ne communiquent pas avec l’efficacité qu’elles avaient auparavant et donc les tissus prennent plus longtemps pour se réparer, ceci pour la seule raison que le corps ne produit plus assez de molécules de signalisation redox.

Et s’il existait une solution pour reconstituer les réserves de ces surprenantes petites molécules supposons qu’il y ait un supplément alimentaire de signalisation redox votre vie ne changerait elle pas si vous aviez un ravitaillement comparable à celui de votre enfance ? Un tel produit serait phénoménal, mais comment le fabriquer ? Un bon premier pas serait celui de comprendre comment les mitochondries de nos milliards de cellules produisent ces molécules essentielles. Nos cellules sont comme des petites gouttes d’eau salée, les mitochondries comme les autres organes flottent dans cette eau salée.

Il n’est donc pas surprenant que pour fabriquer les molécules de signalisation redox ses mitochondries emploient ce qu’elles ont à disposition en abondance, de l’eau salée, ceux-ci marche plutôt bien parce que l’eau salée est composée de quatre atomes seulement, le sodium et le chlore qui constituent le sel, puis l’hydrogène et l’oxygène qui entrent dans la composition de l’eau. Les mitochondries décomposent ces molécules d’eau et de sel et en recombinent les atomes. Résultat, tout va vite dans les cellules et les molécules de signalisation redox sont produites en une infinitésimale fraction de seconde. Elles sont également consommées vite. Si les cellules n’emploient pas immédiatement les molécules de signalisation redox celles-ci retournent à l’état d’eau salée prêtes à être employées de nouveau par les mitochondries donc un système très efficace.

Nous commençons par prendre une solution d’eau salée vierge, nous appliquons ensuite un procédé électrochimique breveté et protégé pour dissocier les liens entre les atomes de sodium d’hydrogène et d’oxygène, après quoi ces atomes libres sont recombinés et voilà les molécules de signalisation redox. Décrit comme ceci, ce procédé semble évidemment bien plus facile qu’il ne l’est en réalité. Le vrai triomphe assez important a été de trouver la solution du problème de la stabilité.

Vous rappelez vous que les molécules de signalisation redox produites dans les cellules redeviennent de l’eau salée si elles ne sont pas employées immédiatement ? C’est parce qu’elles possèdent une grande réactivité qu’elles piaffent d’impatience de se mettre au travail. Cette réactivité rend difficile de garder longtemps ces molécules dans l’état. Si elles ne sont pas usées elles redeviendront vite de l’eau et du sel.

Que représente pour vous ce premier supplément alimentaire de signalisation redox, cette approche radicalement nouvelle de la santé ? Tous les autres produits de santé et de mieux-être, entendons vitamines, jus exotiques, enfin tous sans exception essayent d’aider le corps en lui apportant quelque chose d’étranger à l’organisme, quelque chose qu’il devra apprendre à utiliser. Les molécules de signalisation redox sont indigènes au corps, notre corps sait comment se soigner et nos cellules fabriquent les outils dont elles ont besoin. Pour la première fois dans l’histoire vous pouvez maintenant vous ravitailler précisément avec de tels outils et en renforcer les réserves. Vous pouvez offrir à votre organisme davantage de molécules du corps même, pour l’aider à se soigner.

Information importante :

Comprendre le fonctionnement de nos cellules et la fonctionnalité des molécules de signalisation redox est essentiel pour lutter contre le vieillissement et conserver notre santé le plus longtemps possible.

 

 

Saviez-vous que le glutathion est un antioxydant

Le Gluthation

Saviez-vous que le glutathion est un antioxydant produit en interne essentiel pour éliminer les toxines, y compris les métaux lourds? Appelé «La mère de tous les antioxydants» en raison de son importance, il est un détoxifiant principal de toutes les cellules de notre corps.
La production de glutathion dans nos cellules a tendance à diminuer avec l’âge et peut être gravement appauvrie au cours d’une maladie grave. Lorsque la production de glutathion en souffre, il est beaucoup plus difficile d’éviter les maladies.
Saviez-vous que les chercheurs ont identifié une foule de maladies caractérisées par de faibles niveaux de glutathion? SAVIEZ-VOUS QUE des études de laboratoire ont montré que les cellules humaines exposées au supplément de molécules de signalisation redox produisaient jusqu’à 800% de plus de glutathion sans aucun effet négatif?
Le supplément de molécules de signalisation redox stimule les processus naturels améliorant la santé. Et parce qu’il contient un équilibre parfait de deux milliards de milliards de molécules d’oxydo-réduction, il favorise l’homéostasie: maintenir une condition de stabilité et d’équilibre. Un équilibre dynamique dont notre corps a besoin pour un fonctionnement optimal.

Information importante :

Comprendre le fonctionnement de nos cellules et la fonctionnalité des molécules de signalisation redox est essentiel pour lutter contre le vieillissement et conserver notre santé le plus longtemps possible.

 

 

Combattre le cancer

Combattre le cancer en agissant sur le métabolisme

Le cancer ce n’est pas si compliqué que çà, c’est peut-être une maladie de la fermentation du sucre !
Otto Warburg prix nobel de médecine en 1931 disait que la cellule fermente au lieu de brûler le glucose.C’est la fermentation du sucre qui permet à la cellule de grossir car elle ne peut pas brûler la mitochondrie n’étant plus active.

Tous les cancérigènes, le tabac, l’alcool, les produits chimiques, ciblent la mitochondrie et empêchent la cellule de brûler du sucre. La mitochondrie est la chaudière de la cellule et ce qu’on ne faisait pas jusqu’à maintenant, c’est d’essayer de la rallumer.

Lorsque l’on a compris çà, il est logique de diminuer l’apport de sucre qui est le coupable N°1 du cancer.
Ce qu’il faut c’est agir sur la mitochondrie et essayer de rallumer sa combustion à l’aide d’un traitement métabolique qui peut-être une combinaison de compléments alimentaires.

Les molécules de signalisation redox en supplément vont aider le corps à régénérer les cellules et donc les mitochondries qui en font partie, par lui-même. Ce procédé est unique et breveté.
Il est controlé régulièrement et certifié par les plus importants laboratoires Européens BIOAGYLITICS et DERMATEST.

En vieillissant nous perdons des cellules tous les jours et un apport de supplément de molécules de signalisation redox va aider nos cellules à se régénérer en donnant les ordres aux vieilles cellules de mourir pour être remplacées par des nouvelles. Cela permet de retrouver de la vitalité de l’énergie et en quelque sorte rajeunir naturellement, en traitant directement les causes plutôt que les effets.

Une cure de supplément de molécules de signalisation redox est de l’ordre de 140€ par mois et il faut envisager au
minimum 3 mois pour avoir des résultats probants.

Vous trouverez un complément d’information en lisant cet article https://sante-redox.com/quest-ce-que-la-molecule-de-signalisation-redox/

 

Témoignages de médecins sur les bienfaits de la signalisation redox

Les médecins et la signalisation redox

Des médecins témoignent sur ASEA

Le docteur Ronald V.Norris de boston, le docteur généraliste Rob.Ward, le physicien atomiste Gary.Samuelson pour ne siter que ceux-là !
Ecoutez leur témoignages à propos des bienfaits des molécules de signalisation redox. Ils expriment de façon très claire, le rôle très important des mitochondries qui constituent l’usine génératrice d’énergie de la cellule. L’importance apportée à l’équilibre et l’état de santé qui en découle.

Les molécules de signalisation redox sont absolument essentielles au maintien de l’efficacité maximale mécanique.
Il s’agit de l’homéostase et de l’équilibre qui permet à notre corps de fonctionner à sa capacité maximale en équilibrant les choses au niveau cellulaire. C’est un processus remarquable car il correspond au processus réel nous permettant de régénérer la peau et rester en bonne santé.

information importante :

Comprendre le fonctionnement de nos cellules et la fonctionnalité des molécules de signalisation redox est essentiel pour lutter contre le vieillissement et conserver notre santé le plus longtemps possible.

 

 

Comment vivre plus jeune plus longtemps avec les molécules de signalisation redox

Les molécules de signalisation redox

Comment vivre plus jeune et plus longtemps sans médicaments !
Une percée scientifique révolutionnaire qui affecte presque tous les domaines
de la Santé et du Bien-être !

Il est essentiel de se rappeler que si l’on veut vieillir et rester en bonne santé, nous devons nous occuper des causes qui peuvent déséquilibrer le fonctionnement de nos cellules et non pas attendre de constater les effets qui se traduisent par l’apparition de dysfonctionnement et en conséquence des maladies.

Nos cellules sont intelligentes et sont capables de détecter les anomalies qui peuvent se produire à l’intérieur de notre corps et de les réparer naturellement. Elles communiquent entre-elles et pour imager cela on peut dire que l’orteil ou n’importe quel autre endroit de notre corps est en résonnance aussi bien avec nos cheveux qu’avec l’extrémité de nos doigts. Cette interaction entre les cellules, passe par des molécules de signalisation redox.

Lorsqu’un endroit de notre corps est altéré, des messages sont envoyés par nos cellules pour signifier qu’il faut que la cellules trop âgée et qui ne remplie plus sa fonction soit remplacée et qu’elle meure. Le message est transmis par les molécules de signalisation redox.

En prenant de l’âge nous perdons tous les jours un nombre important de ces molécules de signalisation redox et c’est ce qui se résume par les effets du vieillissement.

La solution pour ralentir ce vieillissement naturel et pour aider les cellules à se régénérer passe par un apport extérieur de ces fameuses molécules de signalisation redox.

Les chercheurs ont mis une dizaine d’années pour mettre au point une technique scientifique qui permet de stabiliser ces molécules dans une solution d’eau pure et de sel. Une prise quotidienne de ces molécules va favoriser la régénération des cellules et permettre au corps de retrouver l’énergie et la santé qui est en fait la base du fonctionnement naturel de notre corps.

En dehors du cercle privé des scientifiques ou des sportifs de haut niveaux qui connaissent bien cette découverte révolutionnaire, aussi importante que la découverte de la pénicilline ou de l’ADN, à peine 1% de la population est informée des propriétés et des résultats que l’on peut obtenir avec un apport de molécules de signalisation redox. Cette Cie pour conserver leur éthique à décidé de faire connaître cette découverte à travers un réseau de particuliers qui l’ont adopté et qui mieux que quiconque peuvent parler des résultats qu’ils ont obtenus. Agréé et certifiée par un des plus importants laboratoires européens, il est temps que cette découverte soit mis à la disposition du plus grand nombre, elle peut vous aider à régénérer vos cellules de façon 100% naturelle et peut apporter des solutions à la plus part des grandes maladies du siècle.

information importante :

Pour vous informer sur cette Cie et comprendre le pourquoi de cette révolution scientifique, je vous invite remplir le formulaire qui vous est présenté en cliquant sur le bouton ci-dessous !

 

Qu’est-ce que la molécule de signalisation redox

La signalisation redox.

La production d’énergie à partir de réactions biochimiques REDOX est un pivot du fonctionnement de notre corps. Ces réactions convertissent les aliments et l’oxygène en énergie, en bioxyde de carbone et en eau.

On appelle ce phénomène la respiration cellulaire. De grandes molécules sont décomposées en plus petites molécules, ce qui libère de l’énergie. L’échange d’énergie sous-entend le transfert d’électrons d’une molécule à l’autre.

Cette combustion, pour ainsi dire, appelée cycle de Krebs, crée de l’énergie cellulaire (ATP) et provoque diverses réactions secondaires dans les molécules. Une série de très petites molécules sont créées à partir de ces réactions secondaires; celles-ci comportent de deux à quatre atomes et s’appellent molécules de signalisation REDOX. Elles sont générées un million de fois par seconde dans certaines cellules, et elles accomplissent leurs fonctions tout aussi rapidement, à la base. Donc, ce n’est pas si étonnant que ces molécules aient un si grand rôle dans notre biologie.

Les molécules REDOX produites dans les cellules ont plusieurs fonctions cruciales. Elles envoient des signaux à l’intérieur et à l’extérieur des cellules. De plus, elles dirigent les actions telles que la division cellulaire, les cycles de mort cellulaire et la garde des récepteurs de membrane cellulaire.

La mitochondrie est un pivot de notre biologie, et les molécules REDOX lui permettent de s’intégrer à la cellule, donc subséquemment à l’organisme. Ces petites molécules envoient des alertes à la mitochondrie pour que celle-ci s’adapte aux changements en temps réel dans la cellule, qui est influencée par le reste de l’organisme.

Le mot REDOX réfère simplement aux réactions chimiques au cours desquelles les atomes s’échangent des électrons

Il a comme racine les mots « réduction » et « oxydation ». La réduction consiste en un gain de charge des électrons, et l’oxydation, en une perte de charge des électrons. Pour l’humain, le stress causé par l’oxydation (une sorte de « rouille » dans l’organisme) est une épreuve constante.

Nous nous y adaptons grâce à divers mécanismes REDOX, qui nous permettent de maintenir l’équilibre. Par exemple, l’oxydation du glucose génère de l’énergie; cette réaction REDOX nous garde en vie. Il y a des molécules de signalisation REDOX qui sont créées au cours de cette réaction, qui guident la cellule dans ses autres activités : élimination des déchets, autoréparation et protection.

Un fait surprenant? La réaction REDOX contraire est la photosynthèse, qui consiste en la transformation de bioxyde de carbone et d’eau en glucose et en oxygène grâce au soleil et à la chlorophylle.

Tous nos troubles de santé sont attribuables à l’incapacité de nos cellules à conserver un potentiel REDOX sain.

Cette incapacité peut notamment entraîner la mort cellulaire ou de graves infections. À l’ère de l’industrialisation, nos défis quotidiens mènent à un déséquilibre chronique de la santé des cellules, donc un stress oxydatif chronique que le corps ne peut pas corriger.

Le vieillissement, une alimentation malsaine ainsi qu’un manque d’hydratation et d’activité physique contribuent à ce déséquilibre, qui accélère la dégénérescence et l’évolution des maladies.

On assiste aujourd’hui à des avancées prometteuses en sciences de la santé.

Pour la première fois, l’on découvre que la supplémentation en molécules de signalisation REDOX stabilisées dans les tissus fournit une bonne base de ressources moléculaires pour les cellules. Les cellules utilisent ensuite ces ressources REDOX.

Cette infusion d’électrons et de molécules représente le fondement du lien entre la mitochondrie et l’organisme en entier.